© Opera de Paris

A l’occasion du Festival Wagner où sera donné en concert l’intégrale de  L’Anneau du Nibelung, l’Opéra de Paris met en ligne une série de textes et de vidéos intéressantes.

Portrait de Richard Wagner

Parcours d’un génie controversé par Jean-Christophe Branger
Compositeur, dramaturge et théoricien, Richard Wagner (1813 – 1883) a, dès son vivant, cultivé son propre mythe, celui d’une figure hors normes à l’origine d’une œuvre des plus riches et complexes. En révolutionnant le genre opéra, tant par sa forme que par son écriture, il marque un véritable tournant dans l’histoire de la musique. Retour sur le parcours de celui qui soulève les passions.
Lire la suite

 

La Tétralogie – Tout Wagner ou presque

Entretien avec Philippe Jordan par Marion Mirande
Achevée près de trente ans après que Richard Wagner en a eu l’idée, la Tétralogie s’apparente à un voyage musical et dramatique au cours duquel résonnent nombre des évolutions et révolutions esthétiques du compositeur-poète. Fin connaisseur du cycle qu’il a déjà dirigé à l’Opéra Bastille entre 2011 et 2013, et plus récemment à New York, Philippe Jordan revient sur cette œuvre-fleuve à l’occasion de deux cycles du Festival.

Le Ring, du projet à la réalisation

La genèse d’une œuvre visionnaire par Stéphane Pesnel
À l’été 1876, Richard Wagner présente, dans un théâtre construit spécialement pour l’occasion, son projet le plus ambitieux : un « festival scénique en trois journées et un prologue ». Quatre opéras, plus de quinze heures de musique et un livret de plus de huit mille vers composent cette œuvre monumentale, fruit d’un travail qui s’étendit sur vingt-six années. L’Anneau du Nibelung – ou Tétralogie comme elle est plus couramment appelée – conjugue des inspirations allant de la tragédie antique et des drames de Shakespeare aux mythologies nordique et germanique. L’œuvre reflète également les convictions politiques du compositeur, proches des théories socialistes et des mouvements révolutionnaires, et ses aspirations à un art « total » qui retrouverait sa place au cœur de la communauté humaine pour préparer la société du futur.
Lire la suite

Les leitmotive, images de la Tétralogie

Entretien avec Philippe Jordan Par Marion Mirande
Bien que Richard Wagner ne l’ait jamais employé, le terme de leitmotiv lui est attaché, plus étroitement qu’à n’importe quel autre compositeur. Thèmes musicaux permettant d’identifier un personnage, un objet, un lieu ou un sentiment, les leitmotive – « motifs fondamentaux » comme les désigne Wagner – constituent le socle de la dramaturgie musicale des quatre volets de la Tétralogie.

 

Le Ring, allégorie du capitalisme triomphant au XIXe siècle

Wagner critique des temps industriels par Jean-François Candoni
Amorcée en 1848 – année de la publication du Manifeste du parti communiste de Marx et Engels – la conception de L’Anneau du Nibelung est contemporaine des événements révolutionnaires de Dresde auxquels Wagner prend part aux côtés de l’anarchiste Bakounine. Dans ce contexte insurrectionnel, le compositeur dresse une critique économique et sociale de son temps dont plusieurs facettes abreuvent la Tétralogie.
Lire la suite.

La Tétralogie et le cinéma

Wagner, modèle et source d’inspiration pour le septième art par Laurent Guido
Avec son théâtre de Bayreuth, Richard Wagner avait-il, par anticipation, pensé le cinéma ? Souvent comparé au Gesamtkunstwerk wagnérien au titre de sa dimension totalisante, l’art cinématographique a régulièrement puisé dans la matière musicale et dramaturgique sans égal de L’Anneau du Nibelung.
Lire la suite

 

4 opéras, 34 personnages, 15 heures de musique…
et 4 vidéos pour vous y retrouver !

Prologue : L’Or du Rhin

 

Première journée : La Walkyrie

 

Deuxième journée : Siegfried

 

Troisième journée : Le Crépuscule des dieux