Le Ring, nouveaux regards

Un 5e volume pour la Tétralogie. Cet ouvrage constitue tout à la fois une suite et un complément aux précédents volumes déjà consacrés par L’Avant-Scène Opéra à L’Anneau du Nibelung (Der Ring des Nibelungen, familièrement abrégé en « Ring») et à ses quatre parties : le Prologue L’Or du Rhin, les trois Journées La Walkyrie, Siegfried et Le Crépuscule des dieux.

L’après-bicentenaire, une étude de Cécile Leblanc
2013 fut l’année du bicentenaire de Wagner, occasion de multiplier les célébrations (expositions, colloques, publications, productions). Le hasard de l’Histoire en fit aussi le bicentenaire de Verdi, puisque l’Allemand et l’Italien, ces deux figures tutélaires de l’opéra du XIXe siècle, étaient nés la même année, en 1813. Le bicentenaire Wagner fut-il l’occasion d’enrichir ou de modifier notre connaissance du compositeur ?

Abréger le Ring ? une étude de Christian Merlin,
2020: une époque où les capacités de concentration du lecteur, de l’auditeur, du spectateur sont mises au défi par les techniques (écrans, mobilité), les usages (zapping, surfing, défilement), la stimulation permanente (réseaux sociaux, information en continu) et simultanée (on peut consulter son téléphone tout en écoutant de la musique et en se déplaçant sur un monoroue!). Le mélomane d’aujourd’hui peut-il, veut-il, doit-il encore recevoir religieusement 15 heures de musique, comprendre (au sens étymologique) une œuvre d’une telle dimension? Quel sens donner aux Ring abrégés qui se sont multipliés en ces dernières années? L’auteur de «La durée wagnérienne» (ASO n° 228) devait bien se pencher sur la question…

L’échec des dieux, une étude de Dorian Astor
Un temps, Wagner et son oeuvre constituèrent l’horizon réflexif du philosophe Friedrich Nietzsche, avant d’en devenir le repoussoir absolu. Le crépuscule des dieux fut aussi celui de Wagner-idole, dans un mouvement de balancier où la fin et le commencement se rejoignent – ironiquement, un peu à l’image de l’or retrouvant le Rhin. Occasion de questionner la modernité d’une oeuvre qui voulait explicitement voir plus loin mais narre un retour aux sources.

Un artiste infréquentable ? Une étude de Nicolas Derny,
L’air du temps est au jugement radical de l’artiste et de son oeuvre au regard de sa vie et de sa morale. Or cela fait bientôt un siècle que la question se pose pour Wagner, dont les propos et figures antisémites qui parsèment son oeuvre musicale (et notamment le Ring) et ses écrits font parfois obstacle total à sa réception. Cas d’école, et toujours pas tranché.

Un réseau solidement tissé
Et si le Ring était le web, la toile de son temps? Les leitmotive y sont points d’articulation du discours et de sa réception, véritables hubs musicaux particulièrement efficaces, et l’ampleur narrative de l’ouvrage (le nombre de ses personnages, répartis sur plusieurs générations et plusieurs «mondes») prend l’apparence d’une totalité en circulation fluide mais fermement organisée, dont l’analyse structuraliste sut faire son miel.
Lire (et entendre) les 50 leitmotive clés présentés par Jules Cavalié

Devinette
En quinze ans – et sans compter les reprises –, combien de nouvelles productions du Ring de par le monde, ce cycle réputé gouffre financier pour les théâtres, cauchemar des metteurs en scène, défi de distribution vocale ? 10 ? 30 ? Plus ?
Réponse dans «l’oeuvre à l’affiche » recensée par Olivia Pfender

Toujours sur le métier…
… le discographe remettra son ouvrage. Entre nouvelles versions de studio ou live, productions filmées de plus en plus systématiquement et archives soudain surgies des tiroirs, Pierre Flinois met à jour ses précédentes conclusions, désormais riches de quinze nouvelles captations audio intégrales et neuf en vidéo.
Lire la Discographie et la Vidéographie de Pierre Flinois

L’Avant-scène-Opéra n°315. Le Ring, Wagner [Texte imprimé] : nouveaux regards. Paris : Editions Premières loges, 2020 – 1 vol. (126 p.) : ill. ; 25 cm.