Chères amies, chers amis,

 

Plus que jamais une bonne santé, pouvoir se retrouver et renouer nos liens sociaux et culturels qui nous ont cruellement fait défaut ces derniers mois, seront les vœux que nous vous adressons au nom du Conseil d’Administration du Cercle en ce début d’année 2021. Nous ne serons pas près d’oublier cette année 2020 qui a bouleversé notre vie, effaçant tous nos projets.  Il est fort à parier que les premiers mois de 2021 ressembleront encore à la fin de l’année précédente, avant que la vaccination nous permette, on l’espère, de sortir de la présente situation.

Les spectacles en salle resteront compromis jusqu’à l’été, les maisons d’opéra ont, du reste, renoncé aux programmations prévues et n’annoncent plus guère que quelques productions réduites avec des jauges en salle réduites.

Comme vous le lirez dans cette note, les nouvelles de Bayreuth sont peu encourageantes pour le prochain festival et il est probable que nous devrons attendre 2022 pour gravir à nouveau la colline verte.

Nous avons pris toutefois le parti de l’optimisme en proposant de participer en juillet au festival d’Aix-en-Provence qui inaugure sa saison avec un Tristan qui sera dirigé par Sir Simon Rattle. Pour les membres qui se sont inscrits nous croisons donc les doigts.

Nous avons maintenu notre programme de conférence dont le déroulement dépendra bien entendu des règles sanitaires et nous vous tiendrons informés au mois le mois de leur tenue. Nous continuerons bien entendu à vous informer de l’activité musicale et lyrique accessible par les médias modernes et traditionnels.

En cette période où la lecture a retrouvé sa place, nous nous réjouissons de la parution de l’ouvrage de notre ami le Professeur Michael Piotr Mrozowicki, Michael que nous avions eu l’occasion d’accueillir il y a quelques années.

Qu’il me soit permis de féliciter à l’occasion de cette note, notre collègue Léo Cornelissen qui a présidé pendant dix années le dynamique cercle Wagner néerlandais et souhaiter plein succès à son successeur Rien Spies.

Maintenant que les musées ont pu à nouveau accueillir les visiteurs, nous vous recommandons la visite de l’exposition consacrée à Bill Viola, qui permettra de retrouver les magnifiques vidéos qui ont illustré le mémorable Tristan de Paris que l’on a pu admirer pendant les années de l’ère Mortier dans la capitale française.

Enfin pour ceux qui auraient raté la retransmission du Ring de Paris dirigé de main de maître par Philippe Jordan sur France Musique, vous pouvez retrouver l’intégrale sur le site de cette station pendant encore 1 mois. Une occasion de se régaler à l’écoute d’un plateau vocal exceptionnel avec, en particulier, Lise Davidsen, une Sieglinde éblouissante, que d’aucuns ont déjà pu découvrir à Bayreuth à l’époque bénie des spectacles vivants en salle.

Bonne lecture et soyez prudents, à vous revoir très vite en bonne santé

Très amicalement.

 

Dr Jean-Paul Mullier

Président du Cercle belge francophone Richard Wagner