CD : Imogen Cooper Plays Liszt and Wagner

5 janvier 2018 Cercle Wagner

« Cet enregistrement a germé lorsque j’ai redécouvert la transcription de Zoltán Kocsis du Prélude de Tristan und Isolde de Wagner, dont il m’avait donné un exemplaire signé quand elle fut publiée en Hongrie à la fin des années 1970.
Liszt était prolifique, il était généreux. Il donnait tout aux étudiants qui venaient le voir du monde entier, à quiconque avait besoin de lui. Son énergie était phénoménale, son ouverture d’esprit inégalée. Il avait un charisme irrésistible et des disciples obsessionnels partout où il allait.
Wagner – qu’il admirait beaucoup, mais dont il eut du mal à admettre qu’il se substitue à son premier gendre, Hans von Bülow – était une âme différente. Il était capable d’exploiter Liszt sur le plan financier comme sur le plan artistique, à ses propres fins, et pour servir sa propre renommée. Mais Liszt comprenait et obtempérait, tant il était généreux d’esprit et de cœur. Ce fut une idée irrésistible de se plonger dans l’univers de Liszt, même de façon partielle, et de placer à côté de Liszt le géant qu’était Wagner. »
Imogen Cooper extrait de la pochette du CD Chandos CHAN 10938

Pour en savoir plus
– Le site de Chandos